•  

    Le roman d'Adrian Tchaikovsky dans Les lectures de Xapur : « Un récit que j’ai trouvé novateur, dépaysant, surprenant, et franchement réussi. »


    votre commentaire
  •  

    Autonome sur Cunéipage : « Passé la moitié du roman le temps a disparu, je suis devenue aveugle et sourde à tout ce qui n’était pas l’intrigue et ce n’est pas si souvent ! »


    2 commentaires
  •  

    Autonome fait partie des finalistes du John W. Campbell Memorial Award. Tous les nominés sur Locusmag.com.


    votre commentaire
  •  

    Dans la toile du temps sur Parutions.com : « Un roman passionnant, une fresque qui se lit sans temps morts, et un space opera d’une redoutable efficacité. »


    votre commentaire
  •  

    Première chronique dans l'édition papier de L'Incorrect de juin. « Ce roman d'anticipation fait penser à Neuromancien ou à Blade Runner [... et] est d'autant plus prenant qu'il pose et de façon fine, de vraies questions politiques et éthiques, et qu'il nous jette dans les bras du monde de demain qui est en réalité déjà là. »


    votre commentaire
  •  

    Une nouvelle interview d'Al Robertson par Actu SF, lors des dernières Imaginales. Et toujours en français ! (Avec un grand merci à Christophe Thill.)

     


    votre commentaire
  •  

    C'est demain, jeudi 7 juin, que paraît Autonome (Autonomous) d'Annalee Newitz (traduit par Gille Goullet). L'illustration de couverture est d'Aurélien Police. Et, en 4e de couverture :

     

    2144. Jack Chen, une ancienne scientifique et militante antibrevets, synthétise désormais des médicaments pirates. Robin des bois des temps modernes, elle sillonne les océans dans son sous-marin, vendant ses produits à bas prix aux populations incapables de s’offrir les molécules originales. Mais sa dernière «création», dérivée du Zacuity, une pilule qui augmente l’attrait pour son travail, semble provoquer une addiction très rapide, et les morts se multiplient. Toutes les victimes se sont, littéralement, tuées à la tâche.
    Persuadée que ce n’est pas elle qui est coupable, mais la molécule originale, Jack va tout mettre en œuvre pour le prouver et trouver un remède. Mais, afin de la faire taire définitivement, on a lancé à ses trousses un biobot militaire, Paladin, dont c’est la première mission sur le terrain.

    Autonome, premier roman d’Annalee Newitz, pose un regard sans concession sur notre société et sur ce que l'on souhaite en faire. Notamment, sera-t-il encore possible d’être libre quand tout, même l’être humain, pourra être possédé?

     

    Une critique mitigée de la VO par Gromovar. Ce qui n'a pas empêché le roman d'être finaliste du prix Nebula et de recevoir le Annual Lambda Literary Awards 2017 du meilleur roman LGBTQ de SF/Fantasy/Horreur. Félicitations à Annalee !


    votre commentaire
  •  

    Vous pouvez retrouver l'interview d'Al Robertson, en français s'il vous plaît !, par Sylvie Miller aux dernières Imaginales sur ActuSF.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique